jeudi 19 janvier 2017

Noragami Aragoto

Noragami Aragoto

Affiche officielle


Noragami Aragoto est la deuxième saison de l'anime Noragami. Diffusée du 02 octobre 2015 au 25 décembre 2015, l'anime reprend la suite directe des événements de la saison 1, retournant sur le scénario du manga. L'OAV Noragami se regarde (selon le manga) au milieu de cette saison, juste après les événements reliant Yato et Bishamon. Tout comme la saison 1, cette saison a été licenciée par Wakanim. Pour la saison 3, il faudra patienter jusqu'en hiver 2017.

Synopsis : Après avoir réglé ses problèmes avec Rabo, Yato décide de se consacrer encore plus à ses obligations de dieu et de devenir un exemple plus sérieux pour Yukine. Celui-ci se sent seul et aimerait avoir un ami de son âge. Sympathisant avec un des shinkis de Bishamon, il est surpris lorsque Yato lui interdit catégoriquement de s'approcher de quelqu'un relatif à cette dernière. Bishamon inquiète de par son état physique et des souvenirs viennent de nouveau la hanter, éveillant plus que jamais sa haine envers Yato. Les deux dieux de la guerre en viendront-ils à se s'entretuer ? 


Episodes :
  1. Bearing A Posthumous Name
  2. One Of Her Memories
  3. False Bond
  4. Wish
  5. Divine Acclamation, Imprecation
  6. What Must Be Done
  7. How To Whorship A God
  8. God Of Calamity
  9. The Sound Of A Thread Snapping
  10. A Certain Desire
  11. Revival
  12. Your Voice Calls Out
  13. The God Of Fortune's Message

Casting principal :
Yato : Kamiya Hiroshi
Hiyori Iki : Uchida Maaya
Yukine : Kaji Yuki
Bishamonten : Sawashiro Miyuki
Kazuma : Fukuyama Jun
Kokufu / Bimbogami : Toyosaki Aki
Daikoku : Ono Daisuke
Marion
L'avis de Marion : Reprenant dans le vif du sujet, la deuxième saison de Noragami s'annonce plus intense et plus à même à rentrer dans les détails.
     Dès le début du premier épisode, le téléspectateur sait qu'il trouvera ce qu'il cherchait. L'opening reprend les codes du premier tout en se différenciant, avec une chanson plus rythmée toujours chantée par le groupe de rock indépendant Hello Sleepwalkers, qui avait aussi signé le premier opening. Le ton est donné aussi par les premières minutes, la saison s'annonce plus noire, plus mature, plus sérieuse.
    Et c'est bel et bien le cas ! La première partie de la saison se focalise sur Bishamon et notamment pourquoi elle hait tant Yato. L'anime se fait alors plus psychologique, insistant sur la difficulté d'être un dieu, notamment un dieu important. Si Yato connait bien des misères et galères du fait de sa pauvreté et sa non-popularité, les dieux majeurs ont aussi leur lot de problèmes. L'idée majeure est de ne pas prendre partie pour les uns ou les autres mais de meiux comprendre les deux camps. Le scénario avance à un rythme régulier mené par des doubles intrigues et des combats musclés. Petit à petit, le système des dieux se dévoile et nous montre le voile d'une conspiration si énorme qu'elle pourrait même dater de plusieurs siècles. Au milieu de tout ceci, le trio de héro doit sortir la tête de l'eau. Chaque chose semble pensée, ainsi quand on voit Hiyori de moins en moins à l'école, ce n'est pas une manière d'ellipser des moments plus plats mais bel et bien ce qu'il y parait et même cela a un impact sur les faits présentés. Les trois mondes - humains, ayakashi et divins - se mélangent plus que jamais, prenant presque même une dimension philosophique qui, pour les plus rêveurs d'entre nous, donne matière à s'interroger sur les choses métaphysiques de la vie. La réalisation et le rythme des épisodes offrent des moments à couper le souffle, de la tension et montre bien l'évolution des personnages.
    Comme dans la première saison, les personnages sont mis en valeur par leur beauté graphique et leur doublage impeccable. En si peu d'écart de temps, il est intéressant de voir l'évolution de ces personnages. Bien évidemment, on ne refait pas Yato et celui-ci reste insouciant et continue d'acheter tous et n'importe quoi sous prétexte que cela lui apportera de la chance, mais, les changements en profondeur sont là et on le ressent vis à vis de Hiyori et Yukine. Plus paternel, il n'hésite pas à montrer toute son affection et sa fierté de l'évolution de son shinki. Les deux protagonistes forment un duo tendre et bagarreur, comme des frères, qui me fait sourire. Quand l'un souffre, l'autre souffre et moi aussi, aidé par les effets d'ambiance tels que la musique. Les personnages sont finalement peu nombreux et font qu'on s'attache énormément à eux. 
    En grande fan de Bishamon, j'ai été ravie de voir qu'une plus grande importance lui était accordée dans cette saison. La divinité de la guerre se montre tantôt comme la farouche combattante qu'elle incarne et tantôt comme une mère de famille, prête à tout pour ceux qu'elle se doit de protéger. Loin pour autant d'être un signe de faiblesse, le personnage grandit et se fait de plus en plus classe.
     C'est donc une deuxième saison qui avec un épisode de début plutôt calme, tisse des intrigues en tout sens pour annoncer de grands bouleversements chez les dieux. Il n'y a plus qu'à prendre son mal en patience pour la saison 3 ou lire le manga qui, en France aussi, a dépassé les animes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire