jeudi 28 avril 2016

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. - Saison 2

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. - Saison 2

Affiche officielle de la série

Forts d'une première saison, les Agents du SHIELD sont de retour pour protéger le monde. Toujours mené par les frères Whedon (derrière les Avengers également), la saison est composée de 22 épisodes et a été reconduite pour une troisième en mai 2014. En plus de toujours parler d'événements se passant dans les films Marvel, la série ouvre une nouvelle voie pour introduire de nouveaux éléments qui seront exploités dans les films.

Synopsis : Après l'effondrement du SHIELD et la trahison de Ward, Coulson ne sait plus à qui faire confiance. Il doit pourtant réagir, Hydra utilise ses anciennes connexions pour récupérer les objets sensibles mis en quarantaine par le SHIELD et notamment des armes ou objets extra-terrestres à la puissance dévastatrice. Quels sont les plans de Hydra ? Que sont ces mystérieux symboles que l'on retrouve partout ?


Episodes :
  1. Les héros de l'ombre, diffusé le 23 septembre 2014, 5 980 000 téléspectateurs
  2. La chasse, diffusé le 30 septembre 2014, 5 050 000 téléspectateurs
  3. L'homme de glace, diffusé le 7 octobre 2014, 4 470 000 téléspectateurs
  4. Volte-face, diffusé le 14 octobre 2014, 4 700 000 téléspectateurs
  5. L'ennemi commun, diffusé le 21 octobre 2014, 4 360 000 téléspectateurs
  6. Le bien contre le mal, diffusé le 28 octobre 2014, 4 440 000 téléspectateurs
  7. La mémoire dans la peau, diffusé le 11 novembre 2014, 4 270 000 téléspectateurs
  8. Frères ennemis, diffusé le 18 novembre 2014, 4 580 000 téléspectateurs
  9. La cité perdue, diffusé le 2 décembre 2014, 5 360 000 téléspectateurs
  10. Transformation, diffusé le 9 décembre 2014, 5 290 000 téléspectateurs
  11. Répliques, diffusé le 3 mars 2015, 4 480 000 téléspectateurs
  12. Mémoire d'Asgardienne, diffusé le 10 mars 2015, 3 800 000 téléspectateurs
  13. La vengeance de Cal, diffusé 17 mars 2015, 4 340 000 téléspectateurs
  14. Le vrai SHIELD, diffusé le 24 mars 2015, 4 290 000 téléspectateurs
  15. Sécession, diffusé le 31 mars 2015, 4 260 000 téléspectateurs
  16. Au-delà de la brume, diffusé le 7 avril 2015, 4 240 000 téléspectateurs
  17. Melinda, diffusé le 14 avril 2015, 4 040 000 téléspectateurs
  18. Connais ton ennemi, diffusé le 21 avril 2015, 4 450 000 téléspectateurs
  19. Les Six fantastiques, diffusé le 28 avril 2015, 4 570 000 téléspectateurs
  20. Cicatrices, diffusé le 5 mai 2015, 4 450 000 téléspectateurs
  21. Incontrôlables, diffusé le 12 mai 2015, 3 880 000 téléspectateurs
  22. Sans merci, diffusé le 12 mai 2015, 3 880 000 téléspectateurs
Casting principal :
Phil Coulson : Clark Gregg
Grant Ward : Brett Dalton
Skye : Chloe Bennet
Melinda May : Ming-Na Wen
Léo Fitz : Iain De Caestecker
Jemma Simmons : Elizabeth Henstridge
Adrianne Palicki : Bobbi Morse
Nick Blood : Hunter Lance
Henry Simmons : Alphonso "Mack" Mackenzie

Marion

L'avis de Marion : La série reprend quasi strictement là où elle s'est arrêtée, en pleine tourmente après l'effondrement du SHIELD et la décision de Coulson de continuer dans l'ombre.
    L'intrigue se met en place avec douceur, introduisant peu à peu le vrai sujet. C'est plutôt habile et permet une fois de plus de voir si la série tient la route en terme d'audiences. Le scénario se déroule en deux parties. La première consiste à traquer les agents d'Hydra infiltrés dans le SHIELD et les empêcher d'accéder aux dangereuses ressources. Cette mission se précise quand Coulson et son équipe réalisent qu'un artefact en particulier est recherché. La seconde partie est sur les conséquences des pouvoirs de cet artefact, comment il modifie le monde tel que les agents le connaissent et donc comment il s'agit de gérer ce changement. L'articulation des deux morceaux est bien faite car la série prend son temps pour installer chaque intrigue. On a d'ailleurs le plaisir de recroiser Lady Sif de Thor pour un épisode en guest qui non seulement contente les fans mais est aussi crucial pour l'intrigue. La saison 2 compile réussit à bien combiner fan-service et efficacité, comblant la mollesse de la première saison. La tension monte crescendo avec une fois de plus une fin de saison et un final qui ébranle et laisse à présager de nouveau du lourd pour la saison suivante.
   En terme de personnages, la saison 1 avait fait fort sur le final avec le volte face de Ward. On a envie d'y croire à son retour parmi les gentils non seulement parce qu'il était sympathique mais en plus parce que c'est une série ABC, les gentils restent gentils en théorie. Ward devient un maillon primordial de la série et l'exploitation de son passé essentiel pour comprendre comment il en est arrivé là et ce qu'il va faire. 
   L'exploitation de nouveaux personnages pour combler les agents manquants est aussi agréable. Une fois de plus, les choix sont bien faits et je me surprends à aimer tout le monde dans cette équipe. Dans les nouveaux, surtout Hunter, sa manie de rabâcher sur son ex-femme et son accent anglais. Bobbi aussi est bien classe et fait de la concurrence à May. 
   Toutefois, je reproche une mise en avant trop exacerbée de Skye, encore une fois. Que ce soit dans le scénario ou dans ses relations avec les autres personnages, elle prend une ampleur que je ne souhaitait pas. À l'instar de Raina, méchante qui m'est antipathique et dont le retour m'a très fortement déçu.
   ABC prouve dans cette seconde moitié de saison qu'ils sont capables de faire des effets spéciaux digne de ce nom (cf. Once Upon A Time et leur qualité graphique qui arrachent les yeux) grâce à l'intrigue de seconde saison dans l'Afterlife (dont j'ignore le nom en français). Les pouvoirs de ceux que les agents affrontent sont bien faits et me soulagent un peu du fait que cela semble être bien parti pour se prolonger sur la saison 3.
    En somme, Agents of SHIELD continue de me séduire par son encrage dans l'univers Marvel et une mise en place, une présentation nouvelle de héros qui feront le sujet d'un film si l'on en croit les dires. Action, rebondissements, attachements aux personnages, la série ne m'a pas fait défaut une seule fois. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire