vendredi 10 octobre 2014

L'Art des Super-Héros Marvel


Exposition Musée des Arts Ludiques : L'art des super-héros Marvel





Du 22 mars au 31 aout 2014 s'est déroulé une exposition unique au monde : la présentation de planches, illustrations et objets de production Marvel. Ce sont 300 planches d'exceptions et de véritables accessoires utilisés pour les films qui y ont été exposés pour la première fois dans le monde. L'exposition avait-elle un réel intérêt ? Pour ma part oui.




L'exposition s'organise selon une logique somme toute étrange et discutable mais plus ou moins repérable. Chaque salle ou mur est consacré à un super-héros ou une équipe. Chaque changement est spécifié par une plaque sur le mur qui explique le principe général du héros et sous la plume et le crayon de qui il est né.






Les panonceaux explicatifs à côté de chaque planche ou objet sont les gros points forts de l'exposition. On peut y voir ainsi clairement par qui, pour quoi et comment ont été réalisées les pièces exposées. Crayons, encre de chine, numérique, acrylique, toutes les techniques sont utilisées et les dessinateurs Marvel semblent n'avoir aucune limite.

L'une de mes appréhensions en entrant était de trouver seulement des dessins récents pour les films – car c'est ce qui avait été mis en avant dans les affiches promotionnelles – mais on retrouve aussi un nombre impressionnant de planches traditionnelles réalisées par les plus grands : John Romita Sr et Jr, John Buscema, Saul Buscema, Tim Sale, Don Heck, Alex Ross, John Byrne, Jim Steranko, Gene Colan, Frank Miller, Neal Adams, Aleksi Briclot, Olivier Coipel, Bill Sienkiewicz. Les dessins sont assez impressionnants, on y voit parfois encore les traits bleus des esquisses préparatoires et une force du détail soufflante en fonction des dessinateurs. Généralement, l'encreur est aussi spécifié car il est rare qu'un dessinateur ait aussi le temps d'encrer son dessin. Il fut très intéressant de voir l'évolution des personnages au fur et à mesure qu'ils passaient sous le crayon d'un nouveau dessinateur.

L'agréable surprise – du moins pour moi – de l'exposition est bien sûr les maquettes et accessoires issus des tournages. Cela a quelque chose de complètement surréaliste de voir le mythique bouclier du Captain juste en face de soi, de pouvoir s'extasier sur Mjolnir ou encore admirer l'incroyable structure du premier casque de Iron Man. C'est d'autant plus plaisant qu'ils sont accompagnés de plaques détaillant leur création ou encore des anecdotes de tournage.




L'exposition est grande et très longue, agrémentée de vidéos interview de Stan Lee ou encore de dessinateurs – comme le français Olivier Coipel – pour expliquer les premiers concepts, les premiers dessins, les premières idées qui se cachent derrière les super-héros. A la fin, le musée des Arts Ludiques vous propose une photo souvenir gratuite de votre passage à l'exposition en posant sur un fond vert qui s'avère être en fait une affiche géante L'art des super-héros Marvel.

J'ai passé deux heures et quart dans l'exposition et je n'ai absolument pas l'impression d'avoir perdu mon temps. J'y ai retrouvé, fascinée, des dessinateurs que je connais et admire, découvrant avec stupéfaction parfois leur méthode de dessins et, toujours, admirant leur talent. L'exposition peut risquer de décevoir si l'on ne connait pas ou n'aime pas les planches de base – qui sont très présentes – pour ma part, j'y ai passé un excellent moment.



Galerie photos plus fournie ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire