La Reine des neiges

La Reine des neiges



La Reine des neiges est la dernière production des studio Disney réalisé par Chris Buck et Jennifer Lee sortie le 4 décembre 2013. Il a rencontré le succès autour du globe avec notamment 4 806 383 entrées en France et 5 prix remportés (Oscar de la meilleure chanson, Oscar du meilleur film d'animation, Golden Globes du meilleur film d'animation, BAFTA du meilleur film d'animation et PGA du meilleur film d'animation). Il est désormais disponible en DVD et Blu-ray depuis avril dernier.
Sortie DVD/ Blu-ray : 4 avril 2014

Casting principal (VO/VF) :
Anna : Kristen Bell / Emmylou Homs
Elsa : Idina Menzel / Anaïs Delva
Kristoff : Jonathan Groff / Donald Reignoux
Olaf : Josh Gad / Dany Boon

Anna et Elsa sont soeurs et princesses d'Arendelle. L'aînée, Elsa, a des pouvoirs qui lui permettent de créer neige et glace, pour le plus grand plaisir de sa petite sœur qui veut sans cesse jouer avec elle dans la neige jusqu'au jour où Elsa blesse accidentellement Anna. Depuis, Elsa vit seule enfermée dans sa chambre afin que personne ne découvre son don mais le pire finit par arriver lors de son couronnement : soumise à de trop grandes émotions, elle plonge Arendelle dans un hiver sans fin et s'enfuit. Anna, aidée par Kristoff, Sven et Olaf, part à la poursuite de sa sœur pour inverser le sort qu'elle a jeté.


Marion

L'avis de Marion : Une amie, ultra fan du film, m'a conseillée de regarder La Reine des neiges, jurant tous les grands dieux que c'est le meilleur Disney. Elle m'a sans doute trop bien vendu le film puisque j'ai du coup été déçue par le produit final même si je l'ai beaucoup aimé.
   Le scénario est original. Nous n'avons pas une mais deux héroïnes, une princesse solitaire et une qui en a bien trop marre d'être seule, ainsi que deux "princes" pour la même princesse mais surtout pas vraiment de méchant symbolique. De plus, les deux retournements de situation finaux font une fois de plus dans l'originalité et placent très clairement La Reine des Neiges comme un Disney à part. Ce qui me chiffonne alors est que, malgré une heure quarante deux de film, j'ai trouvé que tout allait trop vite. Les péripéties des héros vont bien trop vites donnant une série de petites scènes courtes, j'aurais aimé que cela soit plus développé ou plus long. C'est d'ailleurs le seul reproche (ou presque) que je fais au film.
  Les graphismes sont d'une merveille sans nom, les effets de la neige ou de la glace sur le château d'Elsa, le château en lui-même, les cheveux - avec pour Elsa, le détail des cristaux dedans - je retrouve la même beauté graphique de Raiponce qui m'avait plu. Elsa est le personnage le plus beau graphiquement grâce à ses pouvoirs, sa robe et ses cheveux. On voit la prouesse technique à chacune de ses apparitions.
   Les chansons sont quelques choses d'importantes dans un Disney. La Reine des neiges a fait fort avec sa chanson phare que tout le monde a entendu au moins une fois dans sa vie : Libérée, Délivrée. La chanson a tout pour plaire, elle entre bien dans la tête, accompagne le moment le plus magnifique du film, est chantée par Elsa, très bien interprétée et a gagné un oscar. Mais qu'en est-il des autres ? Forcément, elles sont moins marquantes mais j'ai bien aimé celle sur Kristoff et ai eu un énorme coup de coeur pour celle d'introduction : Coeur de Glace. Je reproche au film une trop grosse tendance à pousser la chansonnette et tout spécialement au début lorsque les princesses sont enfants ou quand la fête du couronnement se prépare. Une mention spéciale pour la confrontation entre Anna et Elsa dans le palais de glace qui est le plus mauvais moment du film, et de loin, justement à cause de cette tendance à trop chanter, le passage ne ressemble plus à rien.
     En revanche, rien à redire au niveau des personnages. Anna est drôle, simpliste et déterminée. Elsa est sûre d'elle mais à la fois effrayée, mon personnage préférée. Kristoff est complètement fou de son renne mais adorable et drôle à ses dépends grâce à des dialogues fins, pertinents et bien pensés. Mais la palme du personnage le plus drôle revient sans conteste à Olaf, le bonhomme de neige ... qui rêve de vivre en été. Le doublage de Dany Boon est parfait, hilarant grâce, une fois de plus, à des dialogues très bons.
  En somme, si La Reine des neiges n'est pas mon coup de coeur comme ma chère amie Kennit, il n'en reste pas moins un très très bon Disney que l'on se doit devoir si l'on est fan des studios aux grandes oreilles.

L'avis de Samantha:
Plusieurs personnes n’arrêtaient pas de me répéter : "Mais tu n'as pas vu La Reine des neiges? Il faut absolument que tu vois ce dessin animé!!". Je me suis donc décidé à le voir. Et tout comme Marion, j'ai ressenti une pointe de déception par rapport à l'éloge qui m'avait été fait même si ce film d'animation est très bien.
Le plus gros défaut est, je pense, la bande son. Le titre principal "Libérée, Délivrée" est celui qui rattrape tous les autres. Aucune surprise de ce côté d'ailleurs avec l'obtention de l'Oscar de la meilleure chanson originale. D'habitude, les musiques des Disney ne me posent aucun problème, au contraire, elles font parties des caractéristiques principales du studio. Cependant, ici, elles n'ont rien d'extraordinaire, sont très mal situées et n'ont pas vraiment d'intérêt. Celle de la préparation du couronnement est pour moi la pire.
Mis à part ce très gros défaut, ce dessin animé est d'une beauté graphique exceptionnelle! Les paysages, le château de glace d'Elsa ou encore les flocons de neige sont de pures merveilles graphiques. J'ai eu la chance de voir La Reine des neiges en qualité Bluray donc je pense que la qualité était encore meilleure. Les personnages ressemblent énormément en revanche à ceux de Raiponce, on reconnait bien la marque des studios Disney. Ce n'est pas un reproche car Elsa est sublime. Sa longue chevelure blonde platine, sa robe bleue et ses pouvoirs font d'elle le personnage le plus réussi je pense. Concernant les autres personnages, très grosse surprise pour celui d'Olaf. Je n'aime pas du tout les personnages un peu loufoques d'habitude. Mais là, Olaf est très attachant. Son rêve, qui est de vivre au soleil, est des plus improbables mais pourtant, il s'y accroche et finit, en quelque sorte, par le réaliser.
Mais pour moi, le gros point fort de ce dessin animé, et je pense que c'est ce qui a fait son succès est le fait que l'amour le plus fort n'est pas toujours celui entre "amoureux". Ici, l'amour fraternel est mis à l'épreuve. Le retournement de situation en fin de film est très inattendu, d'autant plus pour un Disney! Je pense que c'est la première fois qu'on peut entendre une phrase du type "On ne se marie pas avec quelqu'un qu'on vient juste de rencontrer" dans un film de ce studio. De même, la découverte du "méchant" est très bien préparée car personnellement, je ne m'attendais pas à cela.
Pour résumer, ce film d'animation est à voir. Ma déception vient principalement des musiques et d'une attente très grande après de nombreuses recommandations. Mais les points forts l'emportent pour cette histoire entre deux sœurs très spéciales.

Commentaires