lundi 25 novembre 2013

Witches of East End - Saison 1


Witches of East End


Witches of East End est une série américaine diffusée par Lifetime depuis le 6 octobre 2013. Adaptation du roman Les Sorcières de North Hampton de Melissa de La Cruz, la série ne comporte à ce jour qu'une première saison de dix épisodes mais son succès est tel que Lifetime a commandé une deuxième saison prévue en treize épisodes cette fois-ci. La série a attiré en moyenne 1, 7 millions de téléspectateurs sur les 8 épisodes diffusés.

Synopsis : Ingrid et Freya Beauchamp sont deux sœurs qui mènent une vie des plus normales. La première est bibliothécaire et la deuxième barman et fiancée à l'homme le plus riche de la ville. Entourée par des événements étranges, Freya se pose des questions sur le monde qui l'entoure tandis qu'Ingrid, très terre à terre, la rassure sans cesse. Pourtant, un grand danger plane sur leur famille et des attaques répétées à leurs encontre forcent leur mère, Joanna Beauchamp, à leur révéler leur vraie nature. Elles sont des sorcières issues d'une puissante lignée et immortelles, seulement, une malédiction pèse sur les deux femmes qui sont condamnées, au fil de leur réincarnation, à mourir avant leur trentième anniversaire. Les deux jeunes femmes vont-elles survivre à ce cycle-ci ?

Episodes (traduction personnelle) :
  1. Pilot, diffusé le 6 octobre 2013, 1 900 000 téléspectateurs
  2. R.I.P Millicent Fenwick, diffusé le 13 octobre 2013, 1 900 000 téléspectateurs
  3. Aujourd'hui, je suis une sorcière, diffusé le 20 octobre 2013, 1 700 000 téléspectateurs
  4. Plusieurs bons talismans, diffusé le 27 octobre 2013, 1 800 000 téléspectateurs
  5. Avenue électrique, diffusé le 03 novembre 2013, 1 600 000 téléspectateurs
  6. Cinq, diffusé le 10 novembre 2013, 1 500 000 téléspectateurs
  7. Non enterré, diffusé le 17 novembre 2013, 1 600 000 téléspectateurs
  8. Les yeux du serpent, diffusé le 24 novembre 2013, 1 500 000 téléspectateurs
  9. A Parching Imbued, diffusé le 1er décembre 2013, 1 400 000 téléspectateurs
  10. Oh ! Quel monde ! diffusé le 15 décembre 2013, 1 700 000 téléspectateurs

Casting principal :
Joanna Beauchamp : Julia Ormond
Freya Beauchamp : Jenna Dewan-Tatum
Ingrid Beauchamp : Rachel Boston
Wendy Beauchamp : Mädchen Amick
Dash Gardiner : Eric Winter
Killian Gardiner : Daniel Ditomasso

Marion

L'avis de Marion : J'avoue avoir commencé la série avec un méchant a priori au vu des critiques peu enthousiastes qu'il y a sur le net. De ce fait, j'ai été très agréablement surprise par la série.
Ma première frayeur était le triangle amoureux qui a été mis en place dès le premier épisode entre Freya et les deux frères Gardiner. L'un est blond et gentil, l'autre est brun et bad boy, y a comme une grosse impression de déjà vu (Vampire Diaries pour n'en citer qu'un) mais finalement, les amours de Freya passe au second plan pour se focaliser sur la famille en général. Alors oui ça fait très Charmed mais je trouve que c'est mieux construit que son prédécesseur (pourtant je suis une fan absolue de Charmed qui a bercé mon enfance). Au lieu d'avoir, un méchant par épisode, Witches of East End prend son temps pour installer son univers et instaure une grande toile de complots par des personnes rancunières. Parce que quand on est immortel comme Joanna Beauchamp, ça laisse le temps de se faire un paquet d'ennemis. Beaucoup de critiques reprochent à la série ce rythme lent, arguant qu'il ne se passe rien. C'est faux et ce rythme permet d'offrir un scénario un peu plus réfléchi avec un panorama sur les femmes de la famille. Ainsi, en plus de l'intrigue générale sur la malédiction et l'ennemi invisible, on a le droit à des intrigues sur chacune des filles – qui, je l'avoue, sont souvent des histoires de cœur. La fin est bien trouvée et convaincante,  j'ai hâte de voir la seconde saison
En somme, le scénario et le fonctionnement de la série est beaucoup mieux que je ne le pensais pour atteindre même la catégorie « bien ».
Les effets spéciaux ne sont pas mal du tout non plus. Les transformations de la tante Wendy sont – en plus d'une occasion de voir l'actrice à moitié nue pour ces messieurs – bien faites de manière habile, les sorts nécessitent rarement des effets spéciaux et quand c'est le cas, ils sont légers mais bien fait ce qui ne donne pas d'attaque visuelle. Peut-être un cas moyen (car j'ai remarqué que c'était très souvent mal réalisé dans toutes les séries) c'est celui du mouvement d'arbres. Il est juste dommage que les épisodes finis soient ponctués de faux raccords ou autres détails grinçants.
Le travail des acteurs fait aussi parti des critiques récurrentes mais pour ma part, je trouve que les personnages principaux s'en sortent honorablement dans leur performance. Il faut dire que Julia Ormond n'en est pas à son premier coup d'essai (elle a tout de même joué dans Légendes d'automne et L'étrange histoire de Benjamin Button) et ça me change de la voir dans quelque chose de plus léger – même si elle n'en reste pas moins le personnage le plus sérieux de la série. Les autres actrices s'en sortent très bien aussi. Les deux sœurs jouées par Jenna Dewan-Tatum et Rachel Boston ne sont pas cruches que je m'y attendais et c'est un réel soulagement. En revanche, la prestation de Eric Winter n'est pas du tout de mon goût pour les derniers épisodes, je ne le trouve pas crédible pour deux sous.
En conclusion, la série se regarde très bien. Ce n'est pas non plus la série du siècle mais elle est plus qu'honorable et a l'avantage de présenter une nouvelle vision des sorcières surtout dans leurs origines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire