jeudi 17 octobre 2013

Les Noces pourpres

Le Trône de fer

Les Noces pourpres

Editions Pygmalion, 342 pages, traduction de J. Sola, illustration de S. Youll

    Les Noces pourpres est le huitième tome de la saga du Trône de fer en France mais la troisième partie du roman original A Storm of Swords, troisième tome de la saga, de George R. R. Martin. Édité en 2000 aux Etats-Unis par Bantam Books, ce roman fut publiée par Pygmalion en 2002 en France puis fut réédité en 2004 par J'ai lu, en 2010 pour la version intégrale de Pygmalion et de J'ai lu.

   
      Les mariages pour renforcer les alliances se multiplient dans Westeros, celui de Joffrey et de Margaery se prépare, s'annonçant comme le plus luxueux depuis une éternité, alors que celui d'Edmure Tully avec une des filles Frey ne laisse présager que mauvaises humeurs et politesses guindés. De leur côtés, Arya et Jon sont en route vers leurs destins, à la croisée des chemins où tout peux basculer à tout moment. Daenerys, quant à elle, poursuit ses conquêtes de l'autre côté du canal et tente de montrer qu'elle est une vraie reine et, même, une Targaryen.
Prix : Pygmalion : 21, 90 €
Pygmalion intégrale : 22, 90 €
J'ai lu intégrale : 15, 90 €
France Loisirs intégrale : 14, 90 € 
Marion

L'avis de Marion : Après un long prélude, ce huitième tome entame un moment charnière du Trône de fer qui illustre parfaitement les propos de Cersei Lannister: "You win or you die".
   Après une parfaite orchestration scénaristique, George R. R. Martin fait enfin avancer les pièces de l'échiquier est livre un grand moment de lecture grâce à son scénario imprévisible et au plus proche de la réalité. L'auteur a pris des risques et a fait un quitte ou double qui lui ramènera des fans ou lui en fera perdre beaucoup. Un pari risqué et osé qui, une fois de plus, lui permet de se différencier des autres auteurs.
    Dans ce tome-ci, l'auteur fait aussi le choix de resserrer ses différents points de vue sur la famille Stark et Tyrion. De ce fait, il y a moins de multiplicité des personnages et l'écriture devient plus fluide, il est plus simple de resituer les événements puisqu'il n'y a pas de décalage temporelle contrairement aux deux tomes précédents.
     Comme je l'ai dit, cette fois-ci, Jaime Lannister est évincé du roman et n'apparait que deux fois. Cependant, ses deux apparitions sont fortes et montrent le nouvel homme qu'il est depuis son séjour dans les cachots, la perte de sa main et son amitié avec Brienne de Torth.  
      Difficile de parler des Stark sans spoiler tout l'intérêt du livre. Robb revient sur le devant de la scène par le biais du mariage de son oncle et le point de vue de sa mère. Le jeune roi doit faire face à ses erreurs envers Walder Frey, dit le Tardif, et faire preuve d'humilité pour sa survie.
        Les passages de Sansa marchent de paire avec Tyrion et l'on voit à quel point leur mariage les contraint tout deux. Il est intéressant de voir ce qu'ils pensent tous les deux l'un de l'autre ou encore de la même scène, notamment le mariage de Joffrey qui est vu de leur deux points de vue.
       Arya est l'un des personnages qui progressent le moins au niveau terrain. Elle arpente le royaume comme une âme en peine et il serait tant que son personnage évolue. En effet, même si elle est de loin ma préférée, le personnage tourne en rond et en vient à ne pas évoluer mentalement non plus. Elle stagne, ce qui est déplaisant même au niveau de la lecture.
      Daenerys est, quant à elle, quasiment totalement de ce tome avec seulement deux chapitres qui lui sont consacrées. Et encore, ceux-ci ne sont pas d'une grande importance et la concerne plus d'un point de vue personnel, ils ne sont en rien indispensables au niveau de son avancée et ses conquêtes. Le moins que l'on puisse dire est que la jeune femme prend son temps: huit tomes qu'elle jure de reprendre son royaume, huit tomes qu'elle est toujours de l'autre côté du détroit.
        Enfin, Jon Snow est de loin le meilleur personnage du tome ! Ses chapitres nous mènent au plus près de la bataille entre les forces de Mance Rayder et la maigre garnison de la Garde de Nuit. Des chapitres fabuleux, les meilleurs depuis bien longtemps, qui font saliver et rêver pour la suite des événements.
     En somme, un tome décisif qui est tout simplement exquis. Une fois de plus, Martin montre que la mort peut tomber à n'importe quel moment. La série est à lire ne serait-ce que pour ce tome.
      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire