jeudi 24 octobre 2013

La loi du Régicide

Le Trône de fer

La loi du Régicide


Editions Pygmalion, 341 pages, traduction de J. Sola, illustration de S. Youll

La loi du Régicide est le neuvième tome de la saga du Trône de fer en France mais constitue la dernière partie du roman original A Storm of Swords de George R. R. Martin. Édité en 2000 aux Etats-Unis par Bantam Books, ce dernier quart devenu roman fut publiée par Pygmalion en 2003 en France puis fut réédité en 2004 par J'ai lu, en 2010 pour la version intégrale de Pygmalion et de J'ai lu.


       Catelyn Stark, Robb Stark et Joffrey Baratheon, dont Tyrion est accusé du meurtre, sont tous les trois morts, Westeros est toujours à feu et à sang. Le Nord n'est plus qu'une terre sanglante où les Fers-Nés tuent tout sur leur passage et s'apprêtent eux aussi à se battre pour la succession après la mort de Balon Greyjoy. Les Lannister essayent tant bien que mal de garder la main mise sur le Trône de fer en proclamant Tommen, huit ans, roi des Sept Couronnes et en le fiançant par la même occasion à Margaery Tyrell successivement veuve de Renly Baratheon et Joffrey Baratheon. Alors que le royaume entier pense que l'ultime bras de fer a lieu entre Stannis Baratheon et les Lannister, la Garde de Nuit, elle, sait qu'elle ne doit pas céder pour éviter une invasion sauvageonne, et pire, celle des Autres.
Prix : Pygmalion : 21, 90 €
Pygmalion intégrale : 22, 90 €
J'ai lu intégrale : 15, 90 €
France Loisirs intégrale : 14, 90 € 

Marion
L'avis de Marion : D'aventures en aventures, les personnages progressent enfin à grand pas et l'ordre établi se bascule ! Westeros est plus intéressant que jamais !
       Que de retournements de situations ! Les lecteurs et téléspectateurs trouvaient les événements précédents trépidants, ils n'ont encore rien vu ! George R. R. Martin a un talent sûr, il prend à contre pied toutes les attentes de ses fans pour contre toute attente nous satisfaire encore plus qu'on ne l'imaginait. Chaque partie de l'intrigue est bonne et il parvient même à me faire oublier que les personnages phares qui me plaisaient n'apparaissent presque plus, tellement je suis plongée dans les manigances des autres personnages.
         Je profite du fait d'avoir vu les livres en anglais pour souligner deux points majeurs. Tout d'abord les pris hallucinants qui sont pratiqués en France. Non seulement les éditeurs français ont scindés quinze tomes ce qui n'est à la base que cinq livres mais en plus en on profité pour faire les tomes a des prix exorbitants. Or, si on est doué en anglais, j'ai pu constater que non seulement, les livres n'étaient pas compliqués à lire mais qu'en plus, un tome dans l'édition original est vendu en moyenne dans les alentours de 7 ou 8 euros.  Certes, il y a le travail de traduction à faire mais tout de même la différence de prix est énorme. Le deuxième point est sur la traduction. au vu de ce que je lisais en français, je ne m'attendais pas à lire avec autant de faciliter un extrait de A Game of Thrones, et pourtant, ce fut le cas. Ainsi, je peux affirmer que les rapports comme quoi, les livres étaient sur-traduits et enjolivés sont vrais. Attention donc à ne pas tomber de haut lors du changement de traducteur au tome 13.
    Revenons dans le positif. Tout est génial dans ce tome aussi du point de vue des personnages. Les deux personnages stagnants, Daenerys et Arya, ont été momentanément éjectés de l'intrigue (Arya ne bénéficie que de deux points de vue et Daenerys seulement d'un) ce qui laisse le chant libre aux meilleurs événements vécus du point de vue d'e Jon Snow, Tyrion Lannister, Sansa Stark et légèrement Jaime Lannister. 
    Jaime se révèle de plus en plus humain au fur et à mesure des tomes. Il est la révélation du cycle selon moi. Martin a réussi à en faire un personnage qu'on détestait en début de saga pour en faire une personne admirée et que l'on plaint au fil des pages.
    Ce tome-ci marque le grand retour des péripéties de Sansa. On peut pressentir qu'un grand destin l'attend mais la pauvre enfant est contrainte à grandir rapidement et à se cacher. La jeune fille porte un regard sévère sur elle-même et sur l'enfant qu'elle a été. Enfin Sansa Stark est devenue un peu plus mature !
     Tyrion enchaîne les malheurs depuis le retour de son seigneurial père et cela ne va pas s'arrêter dans ce tome-ci bien au contraire ! Le meilleur des Lannister est victime de tous les complots et pourtant son seul crime d'être un nain, ce qui le condamne auprès de tous. On sent que les péripéties du Lutin sont loin d'être terminées.
      Jon Snow est devenu de loin le personnage le plus épique ! Au vu de tout ce que fait subir Martin aux personnages issus de la famille Stark et qui sont populaires, j'espère fortement que rien n'arrivera au jeune Corbeau. l'alternance entre les points de vue de Samwell et de Jon permettent de rester sur le Mur et de voir les événements d'un oeil différent. Samwell d'ailleurs est lui aussi une révélation dans la catégorie des personnages changeants.
    En somme, ce neuvième roman - qui constitue la fin de A Storm of Swords, troisième tome original - est génial dans la même trempe que les trois précédents. Les personnages ne sont pas au bout de leur peine pour notre plus grande joie. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire