jeudi 25 avril 2013

Âmes soeurs

Night World

Âmes soeurs

Editions Michel Lafon, 271 pages, traduction de I. Saint-Martin, illustration de CorbisRFpremium/Masterfile


Âmes soeurs est le sixième tome de cette série particulière qu'est Night World. En effet, son auteur, L. J. Smith, ne prend pas un ensemble de personnage comme héros mais le Night World lui-même afin de le découvrir au fil des tomes. Parfois des personnages se croisent mais ils ne sont qu'évoqués. Paru sous le nom de Soulmate en 1997 aux Etats-Unis, Âmes soeurs fut publié en 2011 en France chez Michel Lafon.


Hannah doute de sa santé mentale. En effet, elle trouve des messages la prévenant qu'elle va mourir avant ses 17 ans mais le pire étant que c'est son écriture mais pourtant elle a la certitude de ne pas les avoir écrits. C'est pourquoi elle est chez le docteur Paul, son psychologue, lorsque soudain un gros loup noir l'attaque, là des voix dans sa tête lui disent comment agir face à ce fauve. Bouleversée, Hannah l'est encore plus lorsqu'elle rêve d'une de ses vies antérieures. Mais le trouble est encore plus grand lors de sa rencontre avec Thierry, l'homme même qui l'a tant émue dans son rêve … à la préhistoire. Mais qui sont-ils ?
Prix : Michel Lafon grand format : 14, 95 €
Michel Lafon poche : à paraître

Marion
L'avis de Marion : Âmes soeurs est l'un de mes tomes prérés avec L'élue
C'est le principe des vies multiples et des âmes soeurs maudites qui m'a séduite. Classique, très fleur bleu mais toujours aussi efficace, d'autant plus que j'adore l'histoire et les périodes qui nous sont montrées. De même que pour L'élue, Hannah ne succombe pas à la minute à son grand amour. De plus, la généalogie a la racine même des Redfern et premier vampire est étudiée.
Une fois de plus, le roman est très simple, agréable et facile à lire. Il est abordable pour tout public et se lit très vite – je n'en ai eu que pour une ou deux heures. Il constitue donc un court mais agréable interlude pour faire une pause dans une grosse série par exemple. Il y a un bon rythme avec des explorations du subconscient.
On retrouve avec Hannah l'humaine complètement normale mais pas un peu cruche comme les précédentes ! Elle a peur mais reste brave face à ce qui lui fait peur. Elle cherche à comprendre tout ce qui lui arrive malgré les risques. Hannah réfléchit et ses multiples souvenirs l'aident à démêler le faux du vrai.
Thierry est un personnage intéressant. Sensible, attendri et surtout empli d'un terrible sentiment de culpabilité, il est d'emblée présenté comme le vampire le plus humain mais aussi le plus romantique. On en oublierait presque sa puissance. Il en est même drôle parfois avec ses réflexions de riche et détaché de tout. Il a vécu et souffert, il est complètement blasé de ce que peut lui offrir le monde.
Un sympathique clin d'oeil à la fin avec le cercle de l'Aube et ses quelques représentants.  
En somme, ce tome-ci se détache par un principe innovateur et fascinant ainsi que par le fait qu'il offre une multitude d'explication sur les événements passés comme présent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire