dimanche 13 janvier 2013

Dark Shadows


Dark Shadows

Réalisation de Tim Burton, production de Johnny Depp, Richard D. Zanuck, Graham King, Christi Dembrowski et David Kennedy


Dark Shadows est un film réalisé par le célèbre Tim Burton et sorti en salle le 9 juin 2012. Il est inspiré de la série Dark Shadows crée par Dan Curtis. Le film, d'une heure et quarante huit minutes, est à l'image de la série : un fantastique gothique, déjanté et décalé. Comme à son habitude, Tim Burton s'est entouré de son compositeur attitré : Danny Elfman.
Dark Shadows est distribué par Warner Bros dans tous les pays.Il a été d'ailleurs très bien accueilli en France avec presque deux millions d'entrées au box office français.
 Il est disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 17 octobre 2012.

Casting principal :
Barnabas Collins : Johnny Depp
Victoria Winters/ Josette Dupres : Bella Heathcote
Angelique : Eva Green
Elizabeth Collins : Michelle Pfeiffer
Caroline Collins : Chloë Grace-Moretz
Dr Julia Hoffman : Helena Bonham Carter
David Collins : Gully McGrath
Roger Collins : Jonny Lee Miller
Willie : Jackie Earle Haley

Barnabas Collins est un homme dont la famille a tout construit de ses mains jusqu'à son manoir CollinWood et la ville qui porte leur nom : Collinsport. Avant de rencontrer l'amour de sa vie, Josette, Barnabas avait cédé au charme d'une sulfureuse servante Angélique. Mais celle-ci, folle d'amour pour lui, ne peut supporter de le voir avec une autre et ensorcelle sa bien aimée pour qu'elle se suicide. Effondré, Barnabas tente de la rejoindre dans la mort mais Angélique fait de lui un vampire et l'enferme dans un cercueil. 196 ans plus tard, Barnabas parvint à s'échapper par hasard et découvre le déclin de sa famille qu'il est bien décidé à aider malgré son décalage temporel.

Marion

L'avis de Marion : Une fois de plus, Tim Burton surprend et conquiert son public par son univers gothique et bien à lui.
Fan de cette vieille série qu'est Dark Shadows, Tim Burton en garde donc tout le principe et les personnages ainsi même que l'ambiance qui s'en dégage mais pour en faire une version teintée de son humour et de sa touche artistique. Si je ne sais pas comment était fait la sorcière et le vampire dans la série, dans le film Tim Burton propose une version tout à fait inédite et personnelle très poétique pour la sorcière et pratique pour le vampire. Une touche qui ne peut faire que plaisir au vu des innombrables vampires qu'on peut voir de nos jours au cinéma. Un mélange donc d'humour, de fantastique et d'amour savamment dosé. Seul petit détail de scénario qui me chiffonne : la famille Collins s'installe dans le Maine au nombre de trois (le père, la mère et Barnabas) dont deux meurent et l'un est enfermé dans un cercueil pendant près de deux siècles, la question est : d'où sort alors cette descendance de la famille Collins ?
Le manoir Collinwood est une merveille d'architecture – comme le fait remarquer Barnabas – qui rend curieux. J'avais envie de voir plus chacune des pièces de cette immense maison ainsi que ses nombreux passages secrets. Le tout était très sombre mais grâce à la seconde vie que les personnages lui donnent, on découvre le manoir sous un nouveau jour tout aussi plaisant. Un décor donc fascinant. Si pour le reste c'est banal, je souligne tout de même le soucis du détail très bien rendu avec des objets tout à fait approprier à 1972 : les voitures, les appareils photos, la télé ainsi même que sa qualité ou son programme lorsqu'elle est allumée, les vinyles, etc. Tout est pensé et rien n'échappe à l'oeil du réalisateur Tim Burton. Les costumes sont aussi bien sympathiques surtout les gardes robes de Barnabas, Angélique et Caroline qui sont les plus originales. Celle de Victoria est rétro à souhait dans un style bon chic bon genre qui sied bien à l'actrice.
L'interprétation de Johnny Depp est absolument fabuleuse ! Il est le seul et unique qui aurait pu jouer le rôle de Barnabas. Ce côté décalé, le langage, les mimiques hallucinantes qu'il peut faire avec sa tête – notamment sa manière d'hausser les sourcils qui joue énormément dans ce film – sa gestuelle et même cet accent étrange – que je n'ai pas le souvenir d'entendre en français mais qui est très repérable en anglais. Tout chez Johnny Depp fait qu'il est très bizarre et absolument pas adapté à son époque. Un tour de force que réussit une fois de plus l'acteur grandiose.
Un don que je reconnais à la française du casting : Eva Green. Elle incarne une sorcière jalouse plus vraie que nature avec un sourire de psychopathe très réaliste allié à une façon de parler qui fait froid dans le dos. De même, j'applaudis la gestuelle magnifique, surtout sur les scènes finales dans le manoir Collinwood, un vrai régal, avec cette façon totalement renversante de se tourner avec le sourire aux lèvres.
Les performances qu'on peut aussi souligner par leur qualité sont celles de Chloë Grace Moretz, Héléna Bonham-Carter et Bella Heathcote. Chacune excelle dans leur rôle à leur manière et contribue à leur façon à cette ambiance névrosée, gothique et déjantée du film.
En somme, j'ai véritablement adoré Dark Shadows qui est, selon moi, un nouveau classique de Tim Burton.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire