samedi 29 décembre 2012

Péchés capitaux


Morgane Kingsley


Péchés capitaux

Éditions Milady, 384 pages, traduction de A. Tronchet, illustration de G. Mollica


The Devil's Playground est le cinquième et dernier tome des aventures de Morgane Kingsley, le personnage crée sous la plume de Jenna Black. Publié en 2010, il fut édité sous le titre de Péchés capitaux en France en 2010 par les éditions Milady au format poche.


Ses ennuis de mortelle réglés, Morgane peut enfin reprendre un semblant de routine humaine jusqu'à ce que Shae, la propriétaire des 7 péchés capitaux le sexclub SM, vienne dans son bureau lui révéler qu'un grand nombre de démons illégaux ne cessent d'affluer dans son club et dans des hôtes en piteux états. Morgane est donc de nouveau en guerre contre Dougal avec Lugh et son conseil à ses côtés pour sauver l'avenir de l'humanité.
Prix : 7,10 €

Marion

L'avis de Marion : Bon, même si ce n'est pas de la grande littérature, ce dernier tome (enfin!) est le mieux fait, bien qu'un peu faible pour un dénouement, et le moins pénible à lire.
Comme dis précédemment, ce livre est mieux construit que les tomes 3 et 4, qui étaient affligeants, mais ne reste tout de même pas à la hauteur d'un livre qui est censé être l'aboutissement, le dénouement final de cinq livres de complots démoniaques contre l'engeance humaine. Il est vraiment dommage que l'auteur passe encore par des enquêtes qui ne servent à rien d'autre que lasser le lecteur. Je voulais de l'action ! Ce sont des démons enfin ! Ils veulent anéantir une espèce en les réduisant à l'état de mouton pour les posséder, les gentils se battent pour que cela n'arrive pas mais c'est pas flagrant. Tous les tomes se ressemblent d'ailleurs. Une enquête voire plusieurs pour embrouiller la tête du lecteur, en vain étant donné le degré de prévisibilité des livres, des scènes de sexe SM homo vulgaires et érotiques (enfin pornographiques selon mon point de vue). Toutefois, soyons juste avec Péchés capitaux, il se détache des autres tomes par sa légèreté en scène sexuelle et injures. De même, la scène finale n'était pas prévisible et, je le reconnais, même bien faite, c'est sans nulle doute la meilleure scène de toute la série.
Petit point sur la traduction des titres que je ne comprends pas. Les titres ne sont pas fidèles à ceux d'origine et ne conserve le petit jeu avec la répétition de devil à chaque roman. De plus, pour certain, je n'ai même pas compris le choix de titre.
Les illustrations de chaque tome sont graphiquement magnifiques, les couleurs s'accordent bien, la femme est jolie mais ... était-ce si difficile de lui faire des cheveux courts, caractéristique première de l'héroïne ?
Les personnages se sont enfin décidés à évoluer aussi. Morgane est moins exaspérante, elle prend en compte les avis de ses compagnons, elle est moins bornée, s'ouvre plus à Brian et arrête enfin de se prendre pour une dure à cuire.
Brian restera pour moi la bonne poire du livre. Aucun caractère ni amour propre j'ai l'impression. Je le trouve vraiment détestable comme personnage, de ceux qu'on aimerait qu'ils leur arrivent un malheureux accident … défintif.
Lugh est la grosse déception de la série. Se faire posséder par le roi des démons, ça ouvre tout de même plein de possibilité à exploiter ! Visiblement, Jenna Black n'est pas du même avis que moi et le fait passer au second plan, un peu moins dans ce tome-ci, hormis quand il fait des apparitions pour faire fantasmer Morgane, chouette encore une mauvaise scène de sexe.
Raphaël est LE personnage dont le potentiel a été pleinement exploité selon moi. C'est un personnage complexe avec des défauts et des qualités, qu'on peine à trouver ce qui est pas mal pensé pour un gentil, et surtout des plans diaboliques digne d'une perfidie démoniaque qu'on a beaucoup de mal à retrouver tout de même.
En somme, même si Péchés capitaux est pas mal, il ne peut à lui seul rattraper une série constituée de deux tomes « lisables », deux autres complètement nulles pour finir donc sur un pas mal. En définitif, je ne recommande vraiment pas cette série, que je qualifierai de perte de temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire