mardi 18 décembre 2012

Faute Avouée

Morgane Kingsley


Faute avouée


Éditions Milady, 384 pages, illustration de A. Tronchet, traduction de G. Mollica


Faute avouée est le quatrième roman de la série Morgane Kingsley de Jenna Black. Speak of the Devil est paru en 2009 aux Etats-Unis et fut traduit l'année suivante chez Milady en format poche uniquement.


Après la résolution de l'affaire Tommy, Morgane voit un nouveau problème arriver : l'exorcisme qu'elle a pratiqué sur Maguire s'est soldé par la mort de celui-ci et son père Maguire Senior la traine en justice ! Celui-ci va jusqu'à engager une détective privée pour fouiller dans sa vie et les circonstances vont même jusqu'à désigner Morgane comme coupable d'un meurtre.
Prix : 7,10 €
Marion


L'avis de Marion : Si Confiance aveugle se distinguait par sa nullité absolue, Faute avouée ne fait guère mieux sur tous les plans.
Tout d'abord l'histoire, ou du plutôt l'absence d'histoire qui sert de trame, est encore plus prévisible que le tome précédent, c'est navrant. L'enquête poursuit ce qui avait été amorcé dans le tome précédent avec les menaces de mort mais une fois de plus n'en dit pas plus sur le complot pour s'emparer du trône des démons et avilir les humains. Pire, il est même confirmé que cela n'a rien à voir. Pourquoi alors avoir mis ces deux tomes au milieu d'un scénario un peu plus important tout de même … ? Je ne comprends pas et je ne comprendrai sans doute jamais. La romance entre Brian et Morgane devient de plus en plus niaise et tordue, c'est sans queue ni tête et pitoyable.
L'écriture me déplait toujours autant et atteint même le summum du mauvais goût avec les scènes érotiques SM qui deviennent de pire en pire niveau ridicule.
Les personnages n'ont plus le même intérêt que dans le premier et deuxième tome. J'ai l'impression personnellement de m'enfoncer dans la médiocrité. Andy est la personnification du syndrome du complexe du héros, Morgane est l'idiote de base qui ne peut rien faire sans ses amis masculins sur lesquels elle fantasme, Adam échappe peut-être avec Dominic à ma critique sévère parce qu'ils forment un couple atypique et plaisant ainsi que Raphaël qui est un démon, un vrai, avec les coups fourbes qui vont avec, Lugh est inexistant ou presque et n'a pas vraiment d'intérêt, dommage pour le roi des démons, petit plaisir de découvrir Saul même si sa relation tendue avec Raphaël est la seule chose attrayante dans son personnage.
Vous l'aurez compris, je ne suis pas fan. Ainsi donc, comme le troisième tome, je vous conseille de passer votre chemin pour lire directement la fin du complot dans le cinquième tome (du moins j'espère qu'on aura finalement la solution …).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire