mercredi 7 novembre 2012

Le Salon du Fantastique


Le Salon du fantastique



    Nous sommes allées au Salon du fantastique le jeudi 25 octobre dernier, le premier jour de son ouverture et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'y avait pas foule. Mais commençons avec ordre et précision.
Tout d'abord, l'entrée peut paraître spacieuse, du moins quand on n'est pas un jour d'affluence, mais on est vite détrompé par la petitesse du salon. Voyez plutôt sur la photo ci-contre, on peut y voir l'entrée avec sur la gauche le stand Black Moon et sur la droite celui d'Elbakin.net. La photo suivante vous montre la vue en se tenant devant Elbakin et la porte que vous pouvez voir tout au fond, c'est la sortie. On est loin des 70 mètres si vous voulez mon avis. L'espace est donc très limité. Dans notre cas, le jeudi, cela ne pose aucun problème, mais des amis qui y ont été le samedi ont pu nous confirmer qu'avec l'affluence du week-end, l'espace était vite reclus et très difficile de se déplacer.

    Niveau stand, notre avis est mitigé. A vrai dire, il n'y a pas beaucoup de place pour la littérature. Les cinq premiers stands (les éditions Asgard/Midgard/Lokomodo, Elbakin.net, ActuSF, Black Moon et Lui-même/Fan2Fantasy) sont consacrés à la littérature mais tout le reste du salon est plutôt axé médiéval avec des vêtements, des bijoux, de l'alcool dans le style de l'époque. La déception vient du peu de place accordé à la littérature, du moins de la déception de nos attentes, car les stands étaient intéressants à regarder comme vous pouvez le constater.
    L'avantage du fait que l'exposition soit quasi déserte est qu'on ait pu parler longuement avec les exposants. Ainsi nous avons passé un long moment avec Michel Borderie, un illustrateur qui a fait nombre de couvertures pour les éditions Asgard/Midgard, qui a bien volontiers conversé avec nous. De même avec l'auteur David Gibert, venu présenter son troisième roman Fantôme de Chair, qui a eu la gentillesse de nous accorder du temps et de dédicacer son livre. Mestr Tom nous a aussi longuement renseigné sur ses activités et divers sujets.

    Notre grand coup de cœur, et haut la main, est le stand d'Aurélie Rhumeur, une artiste peintre qui fait des toiles magnifiques ! C'est même pour elle que nous avons le plus dépensé. Aurélie Rhumeur a un talent fou et est en plus une femme très sympathique avec qui on a passé beaucoup, beaucoup de temps, à parler de ses toiles, de ses œuvres mais aussi d'autres sujets biens vastes. Vous pouvez avoir le plaisir de la retrouver à d'autres expositions telles que la Japan Expo (juillet de chaque année) et Paris Manga (février et octobre de chaque année).

    En ce qui concerne les animations … Que dire … Deux Michael Jackson et une Catwoman, ce sont les deux cosplays qui ont dansé pour notre plus grand (dé)plaisir. Autant les Michael Jackson n'étaient pas dépourvus de talents et étaient sympas (mention spéciale pour les mamies zombies) mais alors Catwoman … C'était pitoyable et digne d'un mauvais film X : une combinaison à moitié transparente, une fille qui fait des grimaces à tout va pour mimer les sourires aguicheurs de Michelle Pfeiffer et une danse plus que suggestive qui n'avait rien à voir avec Catwoman.

     En définitive, nous attendons quand même un peu mieux la prochaine fois car même s'il s'agissait d'une première fois, nous pensons que le thème du fantastique peut être exploré plus profondément et les visiteurs seront sans aucun doute au rendez-vous !

Pour plus de photos, c'est ici .




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire